STADE BORDELAIS-Limoges Le choc

Samedi 29 avril à 19 heures au stade Sainte Germaine du Bouscat

Maxime Darrieux

« La finale du championnat »

Arrivé en début de saison chez les Lions, Maxime Darrieux a du attendre le 1er octobre pour être qualifié. Depuis, l’ancien joueur formé aux Girondins qui a joué quatre matchs en Ligue 2 avec la Berrichonne de Châteauroux, a vu sa progression freinée par des blessures. Revenu en forme, le défenseur espère aider l’équipe pour ce match au sommet.

Maxime, le Stade bordelais va vivre un sommet avec ce match contre Limoges, tu apprécies ce genre de rencontre à quitte ou double  ?

Oui, je dois avouer que j’aime ces matchs à enjeux. C’est même pour vivre ces moments que l’on fait du football. Il s’agit d’une véritable finale du championnat. Je m’attends à une confrontation très tendue.

Penses-tu que le championnat va se jouer contre Limoges  ?

On saura samedi soir qui montera. Sur le plan comptable, comme psychologique, cette partie va laisser des traces. Le gagnant prendra un sérieux ascendant sur son adversaire puisqu’il comptera trois points d’avance à deux journées de la fin de la saison. L’accession en CFA va se jouer là.

Comment appréhende-t-on ce type de match  ?

Il faut s’y préparer tout en dédramatisant le contexte. Il faut essayer de ne pas trop y penser car nous sommes partagés entre l’envie de tout gagner et la peur de tout perdre. Plein de joueurs vont connaître leur première lutte pour une montée. A nous, les éléments plus expérimentés de les accompagner au mieux. Il faudra réussir à faire la part des choses.

Justement, tu as un peu plus d’expérience que certains. Quel est ton rôle dans le vestiaire  ?

Tous les éléments du groupe ont quelque chose à apporter au collectif, ils amènent aussi leur enthousiasme. Le groupe doit d’ailleurs répondre présent ce week-end. On doit faire bloc. Tous, nous avons connu des bons comme des mauvais moments dans notre carrière. Nous devons retenir des choses du passé et avancer.

La victoire contre Bressuire (1-0) a fait du bien  ?

Oui car elle nous remet sur une dynamique de victoire. C’était primordial de gagner sur le plan comptable mais aussi sur le plan psychologique.

Comment as-tu vécu ta saison  ?

En dent de scie. J’ai connu un coup d’arrêt dans ma préparation en attendant ma qualification au 1er octobre. Je me suis donc préparé différemment. J’ai eu du mal à gérer cette période. Puis, j’ai souffert de deux blessures qui ont freiné ma progression. J’ai raté le train et ce fut difficile de revenir. Ça m’a permis de prendre du recul et d’être bien en cette fin de saison. Mais je pense arrêter ma carrière en fin de saison. J’ai plusieurs projets professionnels qui se mettent en place.

Maxime intime

Quel est ton favori pour la Ligue 1 : Monaco

Quel est ton favori pour la victoire en Ligue des champions ? Real Madrid

Si tu avais un maillot a acheter : Celui de Sergio Ramos au Real

Si tu devais choisir trois objets sur une île déserte ? Un ballon de foot, un livre et un Ipod

Quel est ton film préféré? Ce serait plutôt la série Prison break

Quelle est ta chanson préférée ? Despasito

Une personne avec qui dîner? Gad Elmaleh

Une personne à éviter pour dîner ? Marine Le Pen

Quelle est ta ville préférée? Bordeaux

Quels autres sports aimes-tu? Le tennis et le volley

Maxime Darrieux

né le 16 février 1993

A joué à Bordeaux, Châteauroux, Borgo

1ere saison au club

Vincent Ferrandon

Photo : Régis Hazenfus

Attachment

M.Darrieux